Aller au contenu principal

Story

Promotion des emplois en zone rurale

fenaco société coopérative s’engage en faveur de la compétitivité des structures économiques régionales et de la qualité de l’approvisionnement dans l’espace rural.

fenaco société coopérative s’engage en faveur de la compétitivité des structures économiques régionales et de la qualité de l’approvisionnement dans l’espace rural. Avec plus de 7000 emplois hors des villes, elle offre de réelles perspectives à la campagne. 

Avec plus de 10 000 collaborateurs, fenaco est un des 15 principaux employeurs privés de Suisse. Ce chiffre suscite souvent l’étonnement, pour une raison simple : ces emplois sont répartis entre quelque 50 unités d’activité ou de prestations. Or, nombre d’entre elles opèrent sur le marché sous leur propre nom. Au rang des plus connues, il y a les commerces de détail LANDI et Volg, le fabricant de boissons Ramseier, le transformateur de viande Ernst Sutter, le fournisseur d’engrais Landor, le fabricant d’aliments UFA et le fournisseur d’énergie Agrola. Pour le profane, le lien avec fenaco n’est donc pas toujours facile à établir.

Régionalisme plutôt que centralisation

Contrairement à d’autres grandes entreprises, qui ont fortement centralisé leur organisation par le passé, fenaco mise sur le régionalisme, non seulement pour les produits, mais aussi pour les emplois. Le principe d’organisation de fenaco est le suivant : « Aussi décentralisé que possible, aussi centralisé que nécessaire. » La répartition organisationnelle des activités entre quatre régions – Suisse romande, Plateau central, Suisse centrale et Suisse orientale – est une décision consciente permettant de tenir compte des particularités régionales et d’entretenir la proximité avec les membres et des clients.

Créer des perspectives professionnelles à la campagne

En tant que société coopérative des agricultrices et agriculteurs suisses, fenaco s’engage activement pour renforcer le tissu économique des régions rurales. Il en résulte une autre particularité du groupe en tant qu’employeur : plus de 70 % des emplois de fenaco sont situés dans des localités de moins de 10 000 habitants. Moins d’un tiers se trouvent dans les zones urbaines. C’est exactement l’inverse de ce que l’on observe en moyenne en Suisse, où seuls 38 % des emplois sont situés en zone rurale. fenaco entend maintenir cette singularité à l’avenir. Dans sa stratégie de développement durable, elle indique que son pourcentage d’emplois en zone rurale doit être au moins une fois et demie supérieur à la moyenne suisse. Autre point important en termes d’emploi : la relève. Durant l’été 2019, quelque 160 apprentis ont entamé leur formation chez fenaco. Au total, le groupe emploie plus de 500 apprentis dans 15 métiers. Si l’on compte Volg, le nombre d’apprentis monte même à plus de 900. Cet engagement permet à fenaco de proposer des perspectives intéressantes à la jeunesse rurale.

Investissements importants

En 2019, fenaco a investi plus de 150 millions de francs dans l’agrandissement et la modernisation de ses infrastructures et de ses équipements. Une autre manière de renforcer l’espace économique rural et de créer de l’emploi, par exemple lorsque les travaux de construction et les prestations de service sont confiés à des entreprises locales.

Effets secondaires positifs

Enfin, la promotion de l’emploi dans l’espace rural a de nombreux autres effets positifs : elle épargne aux collaborateurs de longs trajets pendulaires vers les villes et promeut leur qualité de vie. L’infrastructure de transport est moins sollicitée et la pollution de l’environnement diminuée. Et, bien entendu, la création de valeur à l’échelle locale s’en trouve renforcée. La promotion de l’emploi en région rurale est un des piliers de fenaco.