Aller au contenu principal

Story

fenaco investit plus de 150 millions de francs en 2019

En 2019, fenaco a réalisé des investissements pour un total de plus de 150 millions de francs. Sur ce montant, plus de 50 millions ont été investis pour l’agriculture suisse.

Düngerhalle von Landor im Auhafen

En 2019, fenaco a réalisé des investissements pour un total de plus de 150 millions de francs. Sur ce montant, plus de 50 millions ont été directement investis pour l’agriculture suisse productive et bénéficient ainsi directement aux agricultrices et aux agriculteurs suisses.

Soutenir l’agriculture productive en Suisse dans son développement économique, tel est l’objectif entrepreneurial de fenaco. Un tour d’horizon des principaux projets atteste que la société coopérative agricole met tout en œuvre pour que cet objectif se concrétise. Les sommes investies en 2019 s’élèvent à plus 150 millions de francs. Il s’agit d’un montant important, alors que les experts financiers évoquent en général un ralentissement des investissements dans le secteur agricole.

Des investissements importants chez Landor et UFA SA

Près de 50 millions de francs auront été affectés directement à l’agriculture suisse productive. « Conformément au mandat qui nous est confié, nous investissons dans le domaine Agro dans l’efficience et la durabilité de nos installations et processus de production », affirme Heinz Mollet, chef de la Division Agro.

Concrètement, dans le secteur Nutrition des plantes, fenaco construit à Birsfelden (BL) un dépôt pour le stockage en vrac, une installation pour les big-bags et un entrepôt de stockage pour un montant global de près de 14 millions de francs. « Ces nouvelles installations nous permettront de stocker et de transborder encore mieux les engrais Landor », explique Heinz Mollet.

« Conformément à notre mandat, nous investissons dans le domaine Agro dans l’efficacité et la durabilité de nos sites de production et de nos processus. »
Heinz Mollet, Chef de la Division Agro

fenaco investit aussi dans le secteur des aliments pour animaux, via UFA SA. En 2019, une somme de 14 millions de francs a ainsi été débloquée en faveur de cette entreprise. Chiffré à 8 millions de francs, l’assainissement des silos d’Herzogenbuchsee (BE) représente à lui seul la majeure partie de ce montant. Les sommes investies sont par ailleurs consacrées à des technologies ultra-modernes pour la fabrication d’aliments, et ce dans toutes les régions et toutes les usines d’UFA SA. L’un des projets financés dans ce domaine est l’installation d’emballage d’aliments pour petits animaux, tels que les poules et les lapins, à l’usine de Biblis située à Herzogenbuchsee (BE).

Soutien à la production céréalière

fenaco consacre aussi près de 3 millions de francs aux deux centres collecteurs de Forel (VD) et de Chavornay (VD). A cela s’ajoute un projet de grande ampleur à Penthalaz (VD), où un investissement de l’ordre de 4,4 millions de francs est prévu pour les silos et les trémies de réception. « En assurant des capacités de stockage importantes au niveau régional, fenaco contribue de manière décisive à assurer la pérennité de la production céréalière dans notre pays », affirme le chef de la Division LANDI, Josef Sommer.

« Lors de la construction de magasins LANDI, nous veillons à utiliser le moins de surfaces agricoles possible. »
Josef Sommer, Chef Division LANDI

Projets en faveur de l’arboriculture suisse

Les 50 millions de francs évoqués plus haut incluent aussi des investissements dans les domaines de la transformation et de la commercialisation. Ces investissements bénéficient directement aux agricultrices et aux agriculteurs. A Perroy (VD), fenaco construit un nouvel entrepôt pour le stockage des fruits, devisé à 7,5 millions de francs. « Les nouvelles installations recourent à des technologies dernier cri pour le stockage des pommes, des poires et des fruits à noyau », explique Markus Hämmerli, responsable de fenaco Produits du sol. Elles entreront en service dès la récolte 2020.

RAMSEIER réalise quant à elle un excellent travail de promotion en faveur des fruits suisses et mise à cet effet sur des instruments de marketing bien particuliers. Sur le site de Sursee (LU), le premier coup de pelle marquant le début des travaux de construction du parcours de découverte RAMSEIER a été donné en 2019. Ce projet reviendra à environ 4 millions de francs. « A l’avenir, les visiteurs pourront expérimenter sur ce site la marque RAMSEIER en mettant tous leurs sens à contribution », affirme Christian Consoni, chef de la Division Industrie alimentaire, en expliquant le concept. A terme, le site devrait accueillir 50 000 visiteurs par an.

Pour que la bière puisse encore être vendue dans des bouteilles en verre dans vingt ans, RAMSEIER Suisse SA remplace les installations de mise en bouteille de son site d’Hochdorf (LU). En parallèle, divers investissements sont consacrés au remplacement d’installations de production.

Accroissement des capacités chez EiCO et nouvelle centrale de distribution pour Volg

Chez EiCO, à Berne, quelque 3 millions de francs ont été consentis pour la nouvelle installation de teinte des œufs. Cette nouvelle infrastructure permet de teindre 20 000 œufs à l’heure. Grâce à cette installation, il est par ailleurs possible d’effectuer des teintes plus compliquées, comme l’impression de sujets spécifiques. « Les œufs cuits et les œufs teints sont un produit convenience de plus en plus prisé », estime Hannes Messer, directeur d’EiCO.

21 millions de francs ont été consacrés à l’agrandissement de la centrale de distribution d’Oberbipp (BE). Le nouvel entrepôt pour les boissons de Volg Konsumwaren AG se trouve aussi sur ce site. Il s’agissait surtout d’améliorer l’efficacité des processus et de réduire les trajets. « Ces dernières années, nous avons enregistré une forte croissance, en particulier en Suisse occidentale, et nous souhaitons poursuivre sur cette voie », explique Philipp Zgraggen, responsable du Département Magasins Volg / Shops. Le site d’Oberbipp dispose désormais d’un emplacement de transbordement pour les produits secs, ce qui permet d’éviter de nombreux trajets en camion : auparavant, les produits secs destinés à la Suisse romande étaient en effet livrés à partir de Winterthour. « De plus, la grande attention que nous accordons au développement durable nous a conduits à poser une installation photovoltaïque dotée de plus de 4200 modules solaires sur le toit de la centrale de distribution », précise Philipp Zgraggen.

Nombreux remplacements et constructions de bâtiments LANDI

En 2019, fenaco a débloqué 48 millions de francs pour la construction et le remplacement de bâtiments LANDI à Morat (FR), Coire (GR), Laufon (BL), Viège-Eyholz (VS) et Perroy (VD). « Concernant les magasins LANDI, notre stratégie de construction consiste à utiliser le moins de terres agricoles possible », explique Josef Sommer, chef de la Division LANDI.

A Morat et à Viège-Eyholz, des parkings en toiture ont été préférés à des parkings extérieurs, qui auraient mobilisé une grande surface. A Coire et à Viège-Eyholz, fenaco construit de nouveaux magasins LANDI sur d’anciens sites industriels. A Laufon, l’ancien bâtiment a été détruit et reconstruit. A Saint-Maurice (VS), Delémont (JU) et Reichenbach (BE), les LANDI investissent en outre dans trois stations-services avec un Shop.