Aller au contenu principal

Story

Panier cadeau de Noël : de l'article individuel à la table de cadeaux

En décembre, on les trouve dans tous les magasins Volg : les paniers cadeaux. Ces paniers ont tous été emballées à la main à Winterthour.

Melanie Schweizer im Volg-Verteilzentrum

En décembre, on les trouve dans tous les magasins Volg : les paniers cadeaux « David ». Ces paniers ont alors déjà parcouru quelques kilomètres puisqu’ils ont tous été emballées à la main à Winterthour.

Dans les immenses entrepôts on ne s’aperçoit pas au premier coup d’oeil que la centrale de distribution de Winterthour se trouve déjà dans l’effervescence de Noël. Pourtant, depuis la mi-novembre, les préparatifs des fêtes de fin d’année y battent leur plein et l’emplacement réservé au stockage des chocolats de Noël est déjà vide depuis quelque temps. Dans les 50 000 cartons réservés à cet effet, les Saint-Nicolas, pommes de pin et pralinés ont en effet été acheminés dans les autres centrales de distribution et les plus de 580 magasins Volg. Les chocolats ne sont pas le seul indice annonçant la période des fêtes de fin d’année. Chez Volg, la clientèle peut aussi acheter un panier cadeau rempli de délices tous plus succulents les uns que les autres. Winterthour en est le point de départ.

Melanie Schweizer dirige la petite équipe qui prépare chaque année en octobre les paniers « David ». C’est d’ailleurs déjà la cinquième année qu’elle se consacre à cette activité en collaboration avec une ou deux collègues, dont une auxiliaire à temps partiel.

« Nous nous répartissons le travail. Chacun est affecté à ce qu’il fait le mieux. L’une d’entre nous tapisse le panier cadeau de papier de soie, tandis qu’une seconde le remplit de produits savamment ordonnés et qu’une dernière emballe le tout dans un film cellophane », explique Melanie Schweizer. Bien que la confection des paniers soit un travail assez routinier, la jeune femme de 28 ans apprécie cette tâche. « L’emballage est une activité relativement pénible, c’est vrai. Mais c’est aussi un beau travail, car nos paniers annoncent les fêtes de Noël. »

Cette année, Melanie Schweizer et son équipe ont déjà confectionné 2200 paniers. Les marchandises nécessaires ont été livrées sur 32 palettes. Il s’agit aussi bien de produits fenaco, tels le RAMSEIER Schorle ou le Volg Apfelmus, que de produits de marque comme les oursons Haribo ou du Twinings Tee. Une petite équipe est chargée de la sélection des produits qui garniront les paniers cadeau. L’objectif n’est pas de proposer uniquement les marques Volg. « Il ne s’agit pas de commercialiser certains produits, mais bien de créer un assortiment attrayant, dont les différents éléments se complètent idéalement », affirme Patrick Hardmeier, responsable des processus logistiques et de l’achat de marchandises au centre de distribution de Winterthour.

Patrick Hardmeier explique par ailleurs avoir opté pour la préparation en îlot afin que la confection des paniers s’effectue le plus efficacement possible. Cela signifie que Melanie Schweizer et son équipe occupent un emplacement de travail centralisé, où tous les produits et ressources sont disponibles et où l’ensemble des processus se réalisent. « Cela évite aux collaboratrices de devoir sans cesse se déplacer à travers toute la halle et leur permet de se concentrer entièrement sur la confection des paniers cadeau. »

Les paniers Volg joliment emballés à l’aide d’un ruban et d’une étiquette Volg transitent finalement à travers le bâtiment, à l’aide d’une bande transporteuse, pour gagner la zone de préparation des livraisons. Les paniers cadeau sont rangés dans les containers mobiles qui seront utilisés pour les livrer dans les magasins. Avant d’arriver dans les régions et les magasins Volg, les marchandises effectuent généralement un dernier détour par les centrales de distribution d’Oberbipp et de Landquart, où elles sont complétées par les commandes de boissons.

Sur les quais de chargement de marchandises de la centrale de distribution de Winterthour, les camions Traveco attendent déjà de charger les paniers cadeau. Auparavant, les marchandises étaient transportées par chemin de fer. La situation est toute différente dans les Grisons : à la centrale de distribution de Landquart, les marchandises sont transbordées directement sur les trains de marchandises de la Rhätische Bahn (RhB). « Ainsi, nous assurons l’approvisionnement des villages plus reculés », explique le chef de secteur, Karl Kühne. « Les transports par voie ferrée sont un énorme avantage pour nous. Il n’est pas possible de circuler efficacement en camion sur les routes étroites qui sillonent les cols en direction de Südbunden. »

Avant d’arriver dans le magasin Volg de Südbunden, « David » sera déchargé une dernière fois. Il ne lui restera alors plus qu’à attendre que quelqu’un l’emporte chez soi, où il procurera, sous forme d’une délicate attention, un avantgoût de Noël.