Aller au contenu principal

Story

Philipp Zgraggen: « Volg est et restera Volg »

Philipp Zgraggen dirige le groupe Volg depuis le 1er septembre. Dans l’interview, il évoque l’avenir des magasins de village.

Philipp Zgraggen: Interview

Philipp Zgraggen (45 ans) dirige le groupe Volg depuis le 1er septembre 2019. Dans l’interview, le nouveau directeur de Volg évoque l’avenir des magasins de village et les prestations de Volg en faveur de l’agriculture suisse.

Monsieur Zgraggen, cela fait maintenant un mois que vous dirigez Volg. Comment vous sentez-vous à ce nouveau poste ?

Philipp Zgraggen : Très bien (en riant) ! Je me suis toujours senti très à l’aise chez Volg et ce dès le premier jour. Le mérite revient en grande partie au personnel, qui dès le début m’a très bien accueilli.

Vous travaillez pour le groupe Volg depuis un an. Qu’est-ce qui vous a le plus impressionné ?

Philipp Zgraggen : L’enthousiasme et l’engagement énorme manifestés par le personnel de Volg. Les collaboratrices et les collaborateurs s’identifient au groupe Volg et c’est quelque chose que l’on sent.

A quoi le constatez-vous ?

Philipp Zgraggen : Chacun fait preuve de beaucoup de professionnalisme et s’implique à fond dans ses domaines d’activité. Le personnel de Volg fait tout son possible pour qu’au final tout aille bien.

Quels changements allez-vous opérer concrètement ces prochains mois ?

Philipp Zgraggen : Volg est bien positionné. Nous disposons d’un nouveau concept de magasin, d’un nouveau site Internet et d’une nouvelle identité visuelle. Nous avons aussi lancé une nouvelle campagne publicitaire. En coulisses, nous devrons aborder certains sujets, à court et à moyen terme. Je pense ici à l’adaptation de certains processus, à divers projets dans le domaine de la vente, au développement de nos compétences digitales et à l’optimisation de nos assortiments.

Existe-t-il encore un potentiel d’optimisation ?

Philipp Zgraggen : Mon prédécesseur, Ferdinand Hirsig, a optimisé les magasins de village dans de nombreux domaines. Il s’agit désormais de poursuivre son approche, en avançant étape par étape. Je souhaite perpétuer en particulier certaines valeurs existantes telles que la fraîcheur, la convivialité et la proximité. Actuellement, je pense qu’il est important de développer les éléments-clés de notre assortiment que sont les « produits suisses », les « marques Volg » et la « gamme Convenience ». Mais au fond, rien de tout cela ne touchera à l’essence de notre entreprise : Volg est et restera Volg.

« Je souhaite perpétuer, de manière ciblée, les valeurs existantes telles que la fraîcheur, la convivialité et la proximité. »
Philipp Zgraggen, Président de la Direction du groupe Volg

Avec les « Volg Naturena », Volg gère des espaces d’expérimentation permettant aux visiteurs de découvrir l’agriculture de près. Qu’est-ce qui motive Volg à s’investir dans ces Volg Naturena ?

Philipp Zgraggen : Volg est étroitement lié à l’agriculture suisse, qui joue un rôle essentiel et qui revêt une grande importance pour notre entreprise, de par les origines de Volg. Les Volg Naturena sont un bel exemple de la façon dont nous faisons découvrir à nos visiteurs l’agriculture et la relation avec la nature. Aujourd’hui, nombreux sont celles et ceux ignorant d’où proviennent les denrées alimentaires ou comment elles sont produites. Dans nos fermes-découverte, nous pouvons montrer à nos visiteurs d’où viennent les légumes qu’ils achètent dans nos magasins et le travail important que cela nécessite. Avec les Volg Naturena, nous contribuons à ce que la population conserve un lien avec l’agriculture suisse et la nature.

A travers le label « Délices du village », Volg commercialise aussi des spécialités élaborées par des producteurs locaux. Comment ce label est-il perçu ?

Philipp Zgraggen : Notre clientèle apprécie énormément le label « Délices du village ». Habitant moi-même dans un petit village, je le constate d’ailleurs régulièrement. Chez Volg, le label « Délices du village » se compose de spécialités et de produits locaux fournis directement par des producteurs du village ou du village voisin. Pour les produits locaux, nous fixons volontairement un cadre géographique plus étroit que pour les « produits régionaux ». Les produits de la gamme « Délices du village » sont très appréciés et concrétisent le lien avec la communauté villageoise.

Vous créez ainsi des places de travail au niveau régional.

Philipp Zgraggen : Effectivement. Directement, à travers le personnel engagé dans les magasins Volg, et indirectement, en assurant une partie du revenu des agriculteurs.

Que fait encore Volg en faveur de l’agriculture suisse ?

Philipp Zgraggen : Chez Volg, la proximité avec l’agriculture suisse se reflète non seulement dans la collaboration étroite et constructive avec les coopératives LANDI, mais aussi dans l’assortiment, qui compte plus de 70 % de produits suisses. Une proportion atteignant même 100 % dans certains groupes de produits frais. Volg est le premier et le seul commerçant de détail à proposer exclusivement des oeufs suisses. 98 % de la viande vendue chez Volg est d’origine indigène. Il faut savoir que nous poursuivons la stratégie visant à promouvoir le Swissness de manière ciblée et permanente, bien que les produits étrangers soient parfois moins chers ou plus facilement disponibles.

Volg est implanté depuis 2011 en Suisse romande. Comment marchent les affaires dans cette région ?

Philipp Zgraggen : J’ai effectué récemment une tournée qui m’a conduit du Jura au Valais. A cette occasion, j’ai constaté que dans les villages où Volg est bien implanté, il n’existe pas de différences notables en termes d’acceptation par rapport à la Suisse alémanique. Les chiffres d’affaires y sont également assez proches de ceux réalisés de l’autre côté de la Sarine. Actuellement, la Suisse romande compte 32 magasins Volg francophones. Nous nous efforçons d’accroître notre présence dans cette région.

Volg dispose d’un magasin de vente en ligne. En êtes-vous satisfait ?

Philipp Zgraggen : Je suis satisfait du magasin en ligne, même si les chiffres d’affaires sont relativement faibles. Dans le cadre des efforts déployés pour accroître notre compétence digitale, nous développerons progressivement notre magasin en ligne. Pour les denrées alimentaires, la part des achats en ligne est modeste. Si nous prenons la décision de développer l’offre en ligne dans ce domaine, nous ferons tout pour que les coûts soient couverts. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre de l’argent dans un magasin en ligne.

Actuellement, le développement durable est un sujet majeur. Sous votre direction, dans quels domaines Volg sera-t-il plus durable ?

Philipp Zgraggen : Les trois dimensions du développement durable auxquelles souscrit fenaco société coopérative sont également prioritaires chez Volg. Nous souhaitons par conséquent continuer à progresser dans les domaines écologiques, sociaux et économiques. Nous voulons être plus efficaces dans le domaine énergétique et dans celui de l’utilisation des ressources. Concrètement, nous réadapterons nos processus et utiliserons des technologies innovantes pour consommer moins de ressources. Dans le domaine social, le développement de places de travail en zone rurale figure parmi nos objectifs principaux.

Volg va-t-il introduire les labels bio et IP ?

Philipp Zgraggen : Je n’exclus rien pour l’avenir. Nous allons réadapter notre assortiment. Un des critères de sélection sera la durabilité des assortiments. Nous ne nous focalisons cependant pas sur une part fixe de bio, de production intégrée ou de commerce équitable. Dans le cadre du remaniement de notre assortiment, nous regardons ce que nous pouvons faire et ce qui paraît judicieux pour nos clients.

Comment souhaitez-vous que Volg évolue à l’avenir ?

Philipp Zgraggen : Je souhaite que nos clients continuent à apprécier les avantages de leur magasin Volg de village. Volg est un commerçant de détail ainsi qu’un prestataire possédant de nombreux autres atouts. Les magasins de village Volg ont comme objectif de proposer aux habitants un assortiment de produits suffisamment large pour qu’ils n’aient pas besoin de sortir du village et de faire des kilomètres pour s’approvisionner en produits de consommation courante. Nous voulons continuer à satisfaire nos clients dans le futur par nos avantages et nos prestations actuelles, voire celles que nous pourrions développer.

 

Philipp Zgraggen (45 ans) travaille chez Volg depuis le 1er septembre 2018, en tant que membre de la Direction en charge du développement de l’entreprise. Il a repris la présidence de la Direction de Volg le 1er septembre 2019. En sa qualité de chef du Département Magasins Volg / Shops, Philipp Zgraggen est également membre de la Direction élargie de fenaco société coopérative. Auparavant, il a occupé pendant près de 14 ans plusieurs fonctions dirigeantes chez Aldi Suisse, en Suisse et à l’étranger. Philipp Zgraggen habite dans le canton d’Argovie, est marié et père de deux enfants.