Aller au contenu principal

Story

Etape par étape vers un arbre en bonne santé

Une équipe de spécialistes de la taille des arbres de RAMSEIER AACHTAL sillonne la Suisse orientale de novembre à mars. Ils œuvrent notamment auprès du producteur de fruits à cidre Martin Müller à Kümmertshausen. Leurs deux nacelles élévatrices « Urs » et « Hugo » les assistent dans cette tâche.

Entretenir ses arbres dans les règles de l’art est essentiel à l’obtention d’une récolte productive et durable de fruits à cidre. C’est la raison pour laquelle RAMSEIER AACHTAL propose chaque hiver aux fournisseurs de fruits à cidre son service de taille des arbres unique sur le territoire suisse, et ce au prix de revient. Le producteur Martin Müller a lui aussi opté pour ce service et l’équipe se consacre pendant 3 jours aux 120 arbres à haute tige qui lui ont été confiés.

C’est avec fierté que le producteur de fruits à cidre Martin Müller regarde son verger : « Il s’agit de splendides arbres âgés de 50 à 70 ans de la variété ancienne Sauergrauech. Ils vont bien, mais ils iront bientôt encore mieux », sourit-il avant d’expliquer qu’il a fait appel au service de taille des arbres proposé aux producteurs de fruits à cidre en Suisse orientale par RAMSEIER AACHTAL AG, une société-fille de LANDI Aachtal et de RAMSEIER Suisse SA. Les quatre spécialistes de la taille des arbres arrivent chez lui un samedi peu avant 8h00. Martin Müller accueille l’équipe à bras ouverts. « Pour une fois qu’il ne pleut pas, profitons-en », rigole Hans Forster, qui dirige le groupe depuis 10 ans. Il y a près de deux semaines que les spécialistes attendent le bon moment pour commencer le travail : leur équipement, deux nacelles élévatrices, ne pouvait pas être amené jusqu’aux arbres en raison de l’épaisseur de la neige puis à cause de la boue qui s’est formée suite aux fortes pluies. Les arbres étaient quant à eux trop humides et donc trop glissants pour pouvoir y grimper. « Dans de telles conditions, notre travail serait trop dangereux », affirme Hans Forster.

« Urs » et « Hugo», de précieux soutiens
Mais le temps n’est plus à la discussion. Les spécialistes de la taille des arbres se dirigent de ce pas vers l’arrière-cour, où ils ont déjà amené les deux nacelles élévatrices et une roulotte de chantier pleine d’outils tels que des scies téléscopiques, des crochets, des élagueuses sur perche, des sécateurs pneumatiques et des échelles. Les deux nacelles élévatrices sont particulièrement importantes pour les travaux aériens et font la fierté de tous. L’équipe les surnomme affectueusement « Urs » et « Hugo » en s’inspirant de l’ancien gérant de LANDI Aachtal et de RAMSEIER AACHTAL AG Urs Huber et de l’actuel, Hugo Fisch. Etant donné qu’« Urs » et « Hugo » peuvent également être dirigés avec le pied, les bras restent libres pour tailler. La portée horizontale de la nacelle est d’environ 5 mètres et la hauteur de travail maximale avoisine les 7 mètres.

« Avant de commencer un mandat, nous transportons tout le matériel jusque chez le producteur de fruits à cidre, chez qui nous allons tailler durant plusieurs jours un verger de 70 à 300 arbres. Cela nous permet d’être très rapidement prêts à commencer, et ce dès le matin. En été, nos machines sont entreposées à Oberaach dans des locaux de LANDI Aachtal, explique Hans Forster. Chez Martin Müller, les nacelles élévatrices sont équipées de roues à picots pour davantage d’adhérence sur le sol détrempé. L’équipe peut maintenant passer à la taille proprement dite. Les spécialistes auront besoin de près de 3 jours pour s’occuper des 120 arbres.

Des connaissances techniques acquises sur 10 ans
Hans Forster peut s’appuyer sur une équipe bien rodée : Peter Rutishauser travaille au sein du service de taille des arbres depuis sa mise sur pied. En tant que paysan à la tête de sa propre entreprise, il en sait beaucoup sur le soin des arbres. Charpentier de formation et paysan, Sandro Mock fait également partie de l’équipe. Il affirme que bénéficier de l’important savoir-faire de Hans Forster est une chance et que cela lui permet d’en apprendre toujours davantage. Le dernier membre du groupe est Andreas Schmid, employé polyvalent auprès de LANDI Aachtal qui succédera l’hiver prochain à Hans Forster à la tête du groupe dédié à la taille des arbres. Hans Forster : « En réalité, je devrais être à la retraite depuis plus d’un an mais le travail en plein air et en équipe me plaît trop. De plus, j’aime soigner les arbres et transmettre mes connaissances à la relève. » Hans Forster a travaillé pendant plusieurs années comme indépendant auprès d’entreprises agricoles avant d’œuvrer dans la transformation des fruits à cidre pour finalement arriver chez RAMSEIER AACHTAL. Il a pu approfondir ses connaissances des arbres fruitiers haute-tige à l’occasion d’un cours pour les spécialistes de l’entretien des arbres du Landwirtschaftliches Zentrum (SG) et auprès du Bildungs- und Beratungszentrum Arenenberg.

En plus des trois élagueurs travaillant actuellement chez Martin Müller, l’équipe compte encore quatre autres membres à qui Hans Forster peut confier des mandats. Au vu de l’importante demande des producteurs, Hans Forster pourrait même mettre en place un second groupe de taille des arbres. Mais les candidats et candidates intéressés manquent malheureusement à l’appel. « Beaucoup pensent que notre travail est trop difficile. Mais nos machines et nos outils nous soulagent beaucoup et nous permettent de tailler jusqu’à 40 arbres par jour. Et on s’habitue rapidement au froid », souligne Peter Rutishauser.

Lancé durant l’hiver 2010-2011 par Urs Huber, le service de taille des arbres de RAMSEIER AACHTAL existe maintenant depuis 10 ans. A l’époque, il a été décidé de le mettre sur pied non seulement en raison des faibles rendements enregistrés ces années-là, mais aussi à cause des nombreux arbres malades. Pour y remédier, on a misé sur l’entretien intensif des arbres fruitiers. « Le service de taille contribue de manière naturelle à la bonne santé, à la robustesse et au bon rendement des arbres. Cela profite aussi aux cidreries : elles obtiennent ainsi des fruits à cidre de bonne qualité sur le long terme. Ce service est donc bénéfique pour les deux parties, c’est pourquoi nous le proposons au prix de revient », explique Hugo Fisch.

Lumière, air, vitalité
L’équipe en est maintenant au dixième pommier. Peter Rutishauser positionne « Hugo » à droite de l’arbre et Andreas Schmid « Urs » à gauche. Et les deux élagueurs s’élèvent déjà dans les airs. Pendant que Peter Rutishauser et Andreas Schmid éclaircissent la couronne de l’arbre et débarrassent les branches charpentières des branches secondaires trop longues et trop lourdes à l’aide d’élagueuses sur perche et de sécateurs pneumatiques, Hans Forster grimpe dans l’arbre afin de couper certaines branches partant du tronc avec sa scie à main. Depuis le sol, Sandro Mock fait descendre le bois coupé resté coincé dans les branches en se servant d’un crochet. « Tu vois la branche qui pousse de travers, là-haut ? Il faut l’enlever », crie Hans Forster à Andreas Schmid. « Nous soignons les arbres selon le principe : lumière, air, vitalité. Cela signifie que la taille amène davantage de lumière et d’air dans la couronne, ce qui donne plus de vitalité aux arbres. Ils attrapent ainsi moins de maladies car ils sèchent plus rapidement après la pluie et la neige. Et ils ont la force de faire mûrir des fruits de bonne qualité non seulement sur les branches extérieures, mais aussi sur les branches intérieures », explique Andreas Schmid. Voilà pourquoi l’équipe recommande de tailler les arbres à haute tige anciens tous les trois ans et les arbres plus jeunes (jusqu’à dix ans) chaque année. « L’idée de base est de stimuler les branches charpentières et de soulager les branches fruitières. Si, à la fin, l’arbre a une forme pyramidale, la taille est considérée comme parfaite », ajoute Hans Forster.

Martin Müller contemple le résultat avec satisfaction : « Si mes arbres sont régulièrement entretenus de cette manière, ils vivront 10 ans, voire 20 ans de plus. Et je ne suis pas le seul à m’en réjouir, les oiseaux et les insectes qui vivent ici en sont aussi très heureux. C’est l’heure d’un repas de midi bien mérité pour l’équipe de taille ! »