Aller au contenu principal

Story

Chez Ramseier, pas une goutte d’eau ne se perd

Des millions de litres de boissons fruitées quittent chaque année les halles de Ramseier Suisse SA. Leur fabrication repose sur un ingrédient essentiel : l’eau.

Des millions de litres de boissons fruitées quittent chaque année les halles de Ramseier Suisse SA. Leur fabrication repose sur un ingrédient essentiel : l’eau. Celle-ci est employée sous diverses formes et réutilisée plusieurs fois.

Quelque 150 millions de litres de boissons sont acheminés chaque année à destination des magasins suisses au départ des trois usines de Ramseier – Sursee (LU), Hochdorf (LU) et Elm (GL) – ou des cidreries de Sursee et d’Oberaach (TG). « Cela signifie naturellement que nous avons besoin d’une grande quantité d’eau », déclare Christoph Suter, responsable technique chez Ramseier Suisse SA. « Nous nous efforçons d’être le plus consciencieux possible et de réduire constamment notre consommation. Nous avons déjà bien progressé. » Des progrès permis par les investissements réalisés dans des systèmes de production plus efficients. Sur le site de Sursee, la nouvelle machine servant à laver les bouteilles consignées du secteur de la restauration illustre ces avancées. « Grâce à cette installation plus perfectionnée, nous avons réussi à réduire la consommation d’eau de 50 % pour ce processus », affirme Christoph Suter.

« Nous utilisons l’eau consciencieusement. »
Christoph Suter, responsable technique chez Ramseier Suisse SA

Nombreux types d’eau
Un regard dans les coulisses de Ramseier Suisse SA permet de se rendre compte rapidement que le mot « eau » renvoie à plusieurs réalités. Dans les usines de production, cinq types d’eau circulent : l’eau non traitée, l’eau industrielle, l’eau pour les boissons, l’eau stérile et l’eau de condensation. « Nous nous approvisionnons en eau non traitée auprès de la commune », explique Christoph Suter. Seule une petite quantité est utilisée comme telle pour certaines recettes spéciales. La majeure partie de l'eau à usage industriel est d’abord débarrassée du calcaire qu’elle contient dans les adoucisseurs de l’usine. Puis l’eau est traitée à travers des filtres UV et ses germes sont éliminés. Les collaborateurs de Ramseier Suisse SA utilisent essentiellement l’eau ainsi obtenue pour nettoyer les installations. Grâce à l’osmose inverse, un processus physique permettant de filtrer le calcaire et toutes les impuretés, comme les microorganismes, on obtient la troisième forme d’eau : celle utilisée dans les boissons. Ramseier utilise de l’eau stérile, rendue exempte de germes à ultra-haute température (UHT), pour laver les bouteilles en PET avant de les remplir.

Eau de condensation très utile
La cinquième forme d’eau circulant chez Ramseier est l’eau de condensation. « Une grande partie de notre jus de fruits sert à produire du concentré. L’eau de condensation est issue de ce processus », explique Christoph Suter. Lors de la fabrication du concentré, la majeure partie de l’eau contenue dans le jus de fruits est extraite avec le plus grand soin. Pour ce faire, le jus de fruits est placé dans un évaporateur à film tombant, où il s’écoule sous la forme d’un film fin à travers la paroi interne de nombreux tubes chauffés à la vapeur depuis l’extérieur. L’eau contenue dans le jus s’évapore ; la vapeur est récupérée en continu, puis recondensée. « Cette eau de condensation est réutilisable », déclare Christoph Suter avec enthousiasme. « Elle permet de transporter les fruits et de les nettoyer. » Car l’eau est le principal moyen de transport dans la cidrerie. « Sans elle, la production ne tournerait pas. L’eau permet une manutention douce et efficiente », poursuit Christoph Suter. Et ce, dès la livraison : les fruits à cidre se déplacent à travers un canal, où ils perdent une partie des feuilles et des résidus de terre. Les fruits sont ensuite acheminés via d’autres canaux d’eau jusqu’à une table de triage, un étage plus haut. « Là, nous avons besoin d’eau pour le nettoyage », explique Christoph Suter. Les pommes sont rincées par des buses, puis réduites en moût et transférées dans les pressoirs.

Le cycle de l’eau et de la vapeur
Que l’eau serve au transport ou au nettoyage, au bout du compte, chez Ramseier Suisse SA, toute l’eau non réutilisée issue de la chaîne de production est traitée dans la station d’épuration de l’entreprise. Ensuite seulement, elle est acheminée vers la station d’épuration communale. Durant le processus de traitement, du biogaz est produit. Il sert lui même à générer une fois encore de l’énergie thermique ou de la vapeur d’eau utilisée sur le site.

Grâce à de tels processus et à la modernisation permanente des installations de production, Ramseier Suisse SA est parvenue, au cours des dix dernières années, à réduire sa consommation d’eau de 16 % par litre de boisson. 

Weitere Infos zum Thema