Aller au contenu principal

Story

Vivre, sentir et comprendre l’agriculture

Bien peu de gens sont conscients de tout le travail nécessaire à la production de denrées alimentaires. Dans les cinq univers d’expérimentation Volg Naturena, petits et grands peuvent justement vivre le quotidien des familles paysannes.

Bien peu de gens sont conscients de tout le travail nécessaire à la production de denrées alimentaires. Dans les cinq univers d’expérimentation Volg Naturena, petits et grands peuvent justement vivre le quotidien des familles paysannes. On y encourage la compréhension de l’agriculture et une plus grande proximité avec la nature.

Combien de temps faut-il pour qu’un arbre donne des fruits ? Pourquoi un lapin frappe-t-il le sol avec ses pattes arrière ? Combien de litres de lait une vache produit-elle par jour ? Ces questions, anodines pour une paysanne ou un paysan, ne sont pas si évidentes pour la plupart des parents et même des enseignants. Toutefois, elles sont importantes, car la soif d’apprendre des enfants et des adolescents concernant la flore et la faune est aussi naturelle que précieuse. Tout comme la curiosité croissante de la population non paysanne pour la vie rurale ou celle des employés du tertiaire pour la production agricole.

Vivre soi-même le quotidien à la ferme
Les personnes intéressées par l’agriculture ont à leur disposition diverses sources d’information pour étancher leur soif d’apprendre. Souvent, elles n’ont besoin que d’un ordinateur et d’une connexion internet. Volg, société-fille de fenaco, a opté pour une approche complètement différente : vivre soi-même le quotidien de l’agriculture, directement à la ferme et à proximité de la nature. Elle a ainsi créé les univers d’expérimentation « Volg Naturena ». L’immersion dans ces univers comprend trois éléments : des fermes-découverte pour apprendre de quoi est fait le quotidien des paysan·nes ; des sentiers des sens pour vivre des expériences sensorielles ; des projets écologiques pour comprendre les interdépendances au sein de la nature.

Reste une question : pourquoi un détaillant s’engage-t-il dans ce domaine ? Tout simplement parce que Volg est très fortement enraciné dans la campagne et que ce lien avec l’agriculture suisse est essentiel. Parce que la collaboration avec les coopératives LANDI est pour elle irremplaçable et qu’elle réalise plus de 75 % de son chiffre d’affaires avec des produits indigènes. Le détaillant mise exclusivement sur des produits suisses dans de nombreux secteurs, comme les œufs ou le poisson frais. Ce « swissness » est renforcé par des produits et spécialités de producteurs locaux ou d’un village voisin. Selon la saison, environ 10 000 de ces articles, fournis par plus de 3000 producteurs, sont proposés dans les 600 magasins Volg sous l’étiquette « Délices du village ».

Mais comment ces produits alimentaires sont-ils fabriqués ? Et quels sont les enjeux pour les familles paysannes ? Une visite dans l’une des cinq fermes-découverte Volg Naturena permet à toute la famille de trouver des réponses à ces questions et de vivre l’agriculture par les cinq sens. Les visiteurs·euses apprennent d’où proviennent les aliments qu’ils achètent au magasin. Ils voient tout le travail nécessaire à leur production. Et ils peuvent aussi donner un coup de main – car, au fond, il est bien plus enrichissant de faire ses propres expériences que de se contenter de lire à ce sujet, et de mettre la main à la pâte plutôt que de regarder.

i

Volg Naturena : place à l’expérience

Depuis près de 20 ans, les univers d’expérimentation Volg Naturena proposent aux familles et aux amoureux de la nature des loisirs variés. Des cours, ateliers et manifestations consacrés à la créativité ou à l’artisanat sont régulièrement organisés. Les familles paysannes accueillent en outre diverses manifestations. Les cinq univers d’expérimentation se trouvent dans le Werdenberg (SG), le Fricktal (AG), le Zugerland (ZG), le Seebachtal (TG) et le Seeland (BE). Informations (en allemand) : www.naturena.ch

Quel intérêt pour les paysans ?
Philipp Hotz, 32 ans, exploite la ferme-découverte « Hotzenhof » à Baar, dans le Zugerland. En plus de la production de fruits, de baies et de vin, la famille élève de nombreux petits animaux et organise des manifestations de toutes sortes. Pour le paysan, l’intérêt des visiteurs·euses pour son travail est une véritable plus-value. « Certaines personnes ont une idée totalement fausse du travail d’un paysan. Quand ils retrouvent leur environnement familier après une journée à la ferme, ils voient notre quotidien d’un tout autre œil », confie-t-il.

En permettant le contact direct avec des familles paysannes, les fermes-découverte Volg Naturena favorisent la compréhension pour le travail agricole et apportent des réponses aux questions de toutes sortes que se pose finalement tout le monde. 

i

Sans connaissances, pas de valeur ajoutée

Les produits suisses ont depuis toujours une grande importance chez Volg, puisqu’ils génèrent plus de 75 % de notre chiffre d’affaires. Au rayon alimentation, ils forment même 85 % de l’assortiment. Un record dans la branche.

Pourquoi le « swissness » est-il si important pour Volg ? Cette société-fille de fenaco société coopérative entretient une relation très forte avec l’agriculture suisse. Nous veillons à ce que les denrées agricoles produites sur le sol suisse parviennent aux consommateurs·trices sous forme d’aliments prêts à consommer. Cela génère de la valeur ajoutée à tous les échelons, notamment pour les familles paysannes. Malheureusement, bon nombre de personnes n’en ont pas conscience. Certaines sont même si éloignées de l’agriculture qu’elles ne savent plus comment on produit un aliment. Avec nos cinq univers d’expérimentation Volg Naturena, nous saisissons ce problème à bras-le-corps et renforçons les connaissances de la population non paysanne sur la production alimentaire. Ainsi, dans les fermes-découverte, des familles paysannes montrent d’où proviennent les denrées agricoles et tout le travail nécessaire à leur production. Grâce à Volg Naturena, nous contribuons à préserver le lien entre la population et l’agriculture suisse, afin que les consommateurs·trices continuent à acheter avec conviction des produits suisses de haute qualité.

Philipp Zgraggen 
Membre de la Direction de fenaco et chef de la division Commerce de détail

fenaco Newsletter
Vous ne voulez rien manquer de ce qui se passe au sein de fenaco ?
Oui, m'inscrire