Aller au contenu principal

Story

Petits pois surgelés : du champ au congélateur

Pour que ces petits légumes ronds parviennent du champ au congélateur, la culture et la récolte doivent être parfaitement planifiées. La société Frigemo AG de fenaco y contribue.

Erbsen mit Frigemo-Tafel

Depuis que les congélateurs existent, les petits pois sont disponibles toute l’année. Mais pour que ces petits légumes ronds parviennent du champ au congélateur, la culture et la récolte doivent être parfaitement planifiées.

Nous sommes fin juin. L’agriculteur Thomas Iseli parcourt son champ et évalue la maturité de ses petits pois. « Ceux du bas sont déjà mûrs », constate-t-il, avant de poursuivre : « Les petits pois seront récoltés d’ici quatre à cinq jours. D’ici là, les petits pois restants seront eux aussi arrivés à maturité ». Les petits pois récoltés seront alors vendus au commerce de détail, via Frigemo SA, et commercialisés sous forme de légumes surgelés.

Cela fait désormais quatre ans que Thomas Iseli cultive des petits pois pour l’industrie de transformation sur son domaine de Jegenstorf (BE). La culture de légumes destinés à l’industrie de transformation fait l’objet de règles contractuelles strictes entre les producteurs et les transformateurs. Les petits pois cultivés par Thomas Iseli sont vendus à Frigemo SA. Dans le cadre de la culture sous contrat, Frigemo planifie la culture, la date de semis et la récolte. « Chaque automne, j’annonce à Frigemo le nombre d’hectares de petits pois que j’envisage de cultiver la saison suivante », explique Thomas Iseli. « Sur la base des surfaces annoncées par l’ensemble des producteurs, Frigemo procède à la planification de la culture. En janvier, je reçois le contrat de production et l’attribution définitive des surfaces. »

A la réception du contrat, Thomas Iseli est aussi informé des dates auxquelles le semis doit être réalisé. Un intervalle d’une semaine est défini par le responsable de culture de Frigemo. Les dates de semis sont échelonnées : elles diffèrent d’un agriculteur à l’autre, pour éviter que toute la récolte de petits pois arrive à maturité au même moment et assurer une transformation rapide après la récolte. Frigemo définit aussi les variétés de pois à cultiver et veille à ce que les semences soient livrées directement chez Thomas Iseli.

Thomas Iseli peut se charger luimême du semis. Il est également responsable des soins culturaux pendant la période de culture. « Les machines disponibles sur le domaine me permettent de réaliser toutes les mesures culturales requises pour les petits pois », affirme-t-il. Cette culture maraîchère est par conséquent parfaitement adaptée à son exploitation spécialisée dans les grandes cultures. Au moment d’opter pour la culture de petits pois, ce critère a joué un rôle déterminant.

Lorsque les semences ont été livrées, que la météo et l’humidité du sol sont propices, Thomas Iseli peut préparer les champs affectés à la culture de petits pois. Il réalise alors une fumure de fond à l’aide d’un engrais complet. Cette étape est suivie du travail du sol et de la préparation du lit de semis. Cette année, Thomas Iseli a semé ses petits pois à la mi-avril. Une fois que les plantes ont commencé à lever et qu’elles mesurent environ 10 cm de haut, il faut procéder à la lutte contre les adventices. Les traitements de protection des plantes doivent être réalisés au cours des semaines suivantes. Il s’agit surtout de lutter contre les pucerons et la tordeuse du pois. « Pendant la période de végétation, je suis en contact étroit avec le responsable de culture de Frigemo et avec fenaco Protection des végétaux », affirme Thomas Iseli. « Nous surveillons ensemble les cultures et réfléchissons aux mesures à prendre en matière de protection des plantes. Cette année, nous avons par exemple installé un piège à phéromones pour la surveillance des tordeuses du pois. Dès que les premiers pucerons font leur apparition dans la région, on m’en informe. Ces mesures m’aident à gérer encore mieux mes cultures de petits pois. »

Du point de vue agronomique, les petits pois sont aussi une culture intéressante pour Thomas Iseli. « Les petits pois sont une légumineuse. Cela signifie que des nodosités situées sur leurs racines lient l’azote de l’air. La culture suivante bénéficie de l’azote présente dans le sol. » Les reliquats d’azote restent par ailleurs sur le champ et sont incorporés. Concernant les petits pois, il est primordial de respecter un intervalle de culture de huit ans, sans quoi la pression liée aux maladies et aux ravageurs devient trop élevée.

Après quatre ans, Thomas Iseli tire la conclusion suivante : « S’agissant d’un légume, les petits pois sont une culture un peu spéciale pour moi. La production sous contrat m’oblige à respecter encore plus de prescriptions. Mais je savais à quoi m’attendre et la collaboration fonctionne très bien. »

Pour savoir si les petits pois sont arrivés à maturité, on utilise un tendéromètre. Cet appareil mesure la dureté des petits pois. Ces derniers ne doivent pas être trop secs pour éviter de présenter une consistance farineuse. Outre la date de semis, le responsable de culture fixe la date de récolte, qui est entièrement organisée par Frigemo. Les moissonneuses pour petits pois appartenant à l’entreprise sont entretenues par une entreprise de travaux pour tiers. Cette dernière se charge également de la récolte et du transport à partir du champ. La récolte doit être parfaitement coordonnée, les petits pois fraîchement récoltés devant être livrés dans les six à huit heures qui suivent à la fabrique de Mellingen, où ils seront immédiatement transformés pour éviter toute détérioration qualitative.

Les petits pois récoltés devraient être livrés de manière aussi échelonnée que possible chez Frigemo pour éviter toute surcharge des installations de transformation. A la fabrique de Mellingen, les petits pois sont tout d’abord blanchis, avant d’être surgelés. Ce processus confère aux petits pois surgelés leur couleur verte intense. Une fois emballés, les petits pois sont finalement livrés au secteur de la restauration et aux commerces de détail, qui les vendent aux consommateurs finaux.

« La collaboration avec Frigemo fonctionne très bien. »
Thomas Iseli, Producteur de pois batteurs