Aller au contenu principal

Communiqué de presse

fenaco met en service la première installation à vapeur de Suisse pour le traitement biologique des semences

fenaco met en service la première installation à vapeur pour le traitement biologique des semences de céréales sous la marque « ThermoSem ».

Fin août, fenaco met en service la première installation à vapeur pour le traitement biologique des semences de céréales sous la marque « ThermoSem ». Cette technologie innovante et primée combat les maladies des semences sans aucun recours à des agents chimiques de synthèse. fenaco apporte ainsi une contribution essentielle à la protection de l’environnement et à la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires.

Les consommatrices et consommateurs demandent de plus en plus des céréales produites sans produits phytosanitaires chimiques de synthèse. fenaco société coopérative veut répondre à ce besoin en aliments sûrs, sains et produits de manière durable et met donc en service, fin août, la première installation à vapeur de Suisse pour le traitement biologique des semences de céréales.

Le traitement des semences est une étape importante dans la production de céréales. Il protège les plantes cultivées à la germination contre les maladies présentes sur le grain. En Suisse, les semences de céréales sont principalement traitées contre la moisissure de la neige, la carie naine du blé, la carie ordinaire du blé et le charbon nu, jusqu’à présent principalement à l’aide de produits chimiques de synthèse. La nouvelle usine de semences de Lyssach (BE), en revanche, utilise le principe de la désinfection thermique des semences par pasteurisation à la vapeur et se passe ainsi totalement d’agents chimiques de synthèse. L’installation peut traiter jusqu’à 15 tonnes de semences par heure. Les semences traitées sont exemptes de spores fongiques de surface et de poussière. L’application est extrêmement sûre pour l’agricultrice et l’agriculteur, et protège le sol et l’environnement. Le traitement est également très efficace.

fenaco lance le procédé sur le marché suisse sous le nom de « ThermoSem ». Jürg Jost, responsable de semences UFA est convaincu de cette nouvelle offre : « Au cours des derniers mois, nous avons reçu beaucoup de réactions positives de la part des agricultrices et agriculteurs. De nombreux principes actifs conventionnels sont actuellement passés en revue. Par conséquent, de nombreuses entreprises agricoles recherchent une alternative durable aux méthodes de traitement conventionnelles. »

Le marché du bio en pleine croissance
Aujourd’hui, 19 500 tonnes de semences de céréales par an sont traitées aux agents chimiques de synthèse en Suisse. Environ 2600 tonnes restent non traitées, sinon par des méthodes biologiques pour le marché bio et IP-Suisse. Avec une progression de 10 % par an, le marché du bio connaît une nette croissance. En outre, le plan d’action de la Confédération en matière de protection des plantes encourage la réduction des quantités d’agents chimiques de synthèse utilisées. Les perspectives du nouveau traitement à la vapeur sont donc prometteuses. « Avec cette offre, nous répondons au besoin marqué des consommatrices et consommateurs suisses en matière d’aliments produits de manière durable. Le marché du bio va continuer de croître et ce, aussi grâce à notre nouveau traitement biologique des semences à la vapeur », déclare Jürg Jost.

« Le marché du bio va continuer de croître et ce, aussi grâce à notre nouveau traitement biologique des semences à la vapeur. »
Jürg Jost, responsable de semences UFA

Une technologie primée
La technologie à la vapeur a été développée par ThermoSeed Global AG, une filiale de la coopérative agricole suédoise Lantmännen. Pour cette technologie, la coopérative a obtenu le prix européen de l’innovation coopérative dans le domaine des ressources naturelles et de la biodiversité le 4 juillet 2021. La grande efficacité du traitement à la vapeur avait déjà été confirmée par Agroscope et fenaco dans le cadre d’un vaste projet de recherche.

Le traitement écologique à la vapeur permet de lutter contre les maladies dites « transmises par les semences » qui sont présentes sur la graine. Cependant, les semences sont également menacées par les maladies dans les champs. Afin d’apporter également une solution durable contre ces maladies « du sol », l’Institut de recherche de l’agriculture biologique FiBL et fenaco ont lancé un projet de recherche début 2021. L’objectif du projet est de développer des méthodes biologiques pour une protection optimale contre les maladies du sol sans utiliser d’agents chimiques de synthèse. Michael Feitknecht, Chef du Département Production végétale et membre de la Direction de fenaco, déclare : « La combinaison du traitement thermique des semences pour la protection contre les maladies transmises par les semences et du traitement biologique contre les maladies du sol va nous ouvrir de nouvelles perspectives dans la protection alternative des cultures. » Les résultats du projet sont attendus pour 2025.

fenaco Newsletter
Vous ne voulez rien manquer de ce qui se passe au sein de fenaco ?
Oui, m'inscrire