Aller au contenu principal

Communiqué de presse News

Nouvelle infrastructure de stockage des fruits à pépins

Après douze mois de travaux, Union-Fruits fenaco société coopérative a mis en service « Braeburn+ », sa nouvelle halle de stockage pour les fruits à pépins, à Charrat (VS).

Vignette

Après douze mois de travaux, Union-Fruits fenaco société coopérative a mis en service « Braeburn+ », sa nouvelle halle de stockage pour les fruits à pépins, à Charrat. Grâce à un investissement de plus de six millions de francs, le stockage des pommes valaisannes aura désormais recours aux technologies les plus modernes.

Le 30 août 2018, juste avant le début de la récolte des fruits à pépins, Union-Fruits fenaco société coopérative a officiellement mis en service son nouvel entrepôt « Braeburn+ », d’une capacité de 3500 tonnes, à Charrat (VS).  Ce bâtiment a été construit sur une parcelle voisine du centre de prestations Braeburn. Chaque année, le site de Charrat prend en charge quelque 15 000 tonnes de fruits à pépins provenant de 50 producteurs.

Processus plus flexibles et transports réduits

En raison des capacités de stockage insuffisantes, plus de 50 pour-cent des pommes et des poires prises en charge étaient transférées chaque année entre Sierre et Aigle pour y être entreposées. Mais ces fruits étaient ensuite rapatriés au centre de prestations Braeburn afin d’y être triés et conditionnés pour la vente au commerce de détail. L’entrepôt frigorifique « Braeburn+ », subdivisé en 25 cellules pouvant accueillir 100 à 150 tonnes chacune, permettra d’être moins dépendant des entrepôts externes et de garantir une meilleure qualité des fruits. « Grâce à cette nouvelle infrastructure, nous réduirons le grand nombre de trajets durant la récolte et, en particulier, pendant le déstockage. De plus, nous pourrons poursuivre l’optimisation de nos processus, car les produits seront immédiatement disponibles sur place », explique Christian Bertholet, Category Manager fruits à pépins chez fenaco Produits du sol.

Des pommes valaisannes jusqu’à l’été prochain

Cet entrepôt frigorifique pour les pommes a recours à la technique de l’atmosphère contrôlée dynamique (ACD). En d’autres termes, la teneur de l’air en oxygène est réduite progressivement et adaptée en permanence à l’état physiologique des fruits. Cette technologie sophistiquée permet de rallonger la période de stockage des pommes récoltées en automne. « Le processus de maturation est fortement ralenti. Ce qui permet de vendre jusqu’à l’été suivant des pommes valaisannes de la meilleure qualité, y compris des variétés « club » comme Jazz et Pink Lady », ajoute Christian Bertholet.

Un plus pour l’écologie

Le toit du nouvel entrepôt frigorifique accueille 940 modules photovoltaïques d’une puissance de 270 Watt chacun. Grâce à cette installation photovoltaïque, qui couvre 90 pour-cent des besoins totaux en énergie, l’ensemble du site Braeburn peut être exploité de façon plus écologique. Sachant que le courant photovoltaïque produit sur place coûte moins cher que l'électricité provenant du réseau, il s'agit par ailleurs d'une solution économique.