Aller au contenu principal

Communiqué de presse News

Le premier Swiss Agritech & Food Industry Event

fenaco s’engage en faveur de la numérisation dans l’agriculture et la filière agroalimentaire à l’occasion du premier Swiss Agritech & Food Industry Event.

Thumbnail

Le 18 octobre 2018, l’initiative digitalswitzerland a organisé le premier Swiss Agritech & Food Industry Event à l’Ecole polytechnique fédérale (EPF) de Zurich. fenaco société coopérative, qui s’engage en faveur de la numérisation dans l’agriculture et la filière agroalimentaire, comptait parmi les co-organisateurs de l’événement.

En étroite collaboration avec le conseiller fédéral Johann-Schneider Ammann, digitalswitzerland a coordonné une table ronde qui réunissait des représentants d’entreprises et de start-up de l’agriculture et de la filière agroalimentaire ainsi que des exploitants agricoles suisses. fenaco société coopérative compte parmi les co-organisateurs de l’événement, avec EY (Ernst & Young), l’EPF de Zurich, le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR), ainsi que FoodSpark.

fenaco s’engage pour Barto, la plateforme de smart farming

La table ronde a été l’occasion de débattre des enjeux et des opportunités de l’agriculture et de la filière agroalimentaire suisse dans un univers digitalisé. Dans ce contexte, fenaco s’est engagée en faveur du développement d’une plateforme complète de smart farming pour la saisie et l’interconnexion des données d’exploitation et de production agricoles. « Compte tenu de la taille contrôlable de l'agriculture et de la filière agroalimentaire suisses par rapport aux autres pays, il est inutile de disposer de différentes plateformes », a expliqué Martin Keller, Président de la Direction de fenaco société coopérative. « C’est pourquoi fenaco s’engage pour Barto, la plateforme de smart farming. Elle sert aux agriculteurs et agricultrices à gérer de la manière la plus efficace possible leur travail administratif en liaison avec le système de paiement direct. C’est là que les difficultés sont les plus importantes. »

A moyen terme, Barto devrait proposer aux exploitants agricoles des modules supplémentaires afin de gérer leurs entreprises de manière centralisée, précise, et donc durable et efficace. « Enfin, dans une troisième étape, Barto pourra contribuer de manière déterminante à la création d’une très grande transparence tout au long de la chaîne de valeur dans l’agriculture et la filière agroalimentaire », poursuit Martin Keller. « Nous répondons ainsi au besoin croissant de sécurité et de traçabilité pour les produits agricoles exprimé par les consommatrices et les consommateurs. »

Le premier Swiss Agritech & Food Industry Event s’est achevé sur l’approbation d’un manifeste commun à l’intention du chef du DEFR, Johann Schneider-Ammann. Ce manifeste émet des recommandations et exige des mesures politiques concrètes afin que les objectifs fixés en matière de numérisation dans l’agriculture et la filière agroalimentaire suisses puissent être réalisés.