Aller au contenu principal

Communiqué de presse

fenaco lance des certificats CO2 de protection du climat chez les vaches laitières

La validation du programme de protection du climat UFA Swiss Climate Feed chez les vaches laitières s’est achevée avec succès. Dès l’automne 2022, il sera donc possible de proposer des certificats CO2 grâce aux nouveaux aliments fourragers minéraux inhibiteurs de méthane d’UFA, une société-fille de fenaco.

La validation du programme de protection du climat UFA Swiss Climate Feed chez les vaches laitières s’est achevée avec succès. Dès l’automne 2022, il sera donc possible de proposer des certificats CO2 grâce aux nouveaux aliments fourragers minéraux inhibiteurs de méthane d’UFA, une société-fille de fenaco. On attend une réduction de plusieurs milliers de tonnes d’équivalent CO2 pour 2022. Grâce à ce nouveau produit, les agricultrices et agriculteurs participent à la protection du climat. Cette innovation produit est distinguée par le prix d’innovation de la foire spécialisée Suisse Tier.

En mai 2021, UFA, société-fille de fenaco, a introduit l’aliment minéral UFA 295 Biotine USCF (UFA Swiss Climate Feed) pour vaches laitières, qui contient la préparation naturelle Agolin® Ruminant. Selon des essais scientifiques et des tests sur le terrain, ce mélange de précieux extraits de plantes améliore la digestion des vaches laitières et réduit ainsi les émissions de méthane d’environ 10 %. Au total, le potentiel de réduction pour les vaches laitières en Suisse est de plusieurs centaines de milliers de tonnes d’équivalent CO2. « Notre nouvel aliment fourrager minéral rencontre une vaste acceptation, déclare Paul Steiner, Président de la Direction d’UFA. Beaucoup d’entreprises agricoles de toute la Suisse l’utilisent déjà. » Dans le cadre de son concours d’innovation, Suisse Tier, la principale foire dédiée à la détention d’animaux de rente en Suisse, a récompensé ce produit par la distinction pour les nouveautés 2021 dans la branche.

Certificats CO2 disponibles dès l’automne 2022
On observe des effets positifs sur le climat dès le lancement de l’aliment minéral. Les premiers certificats CO2 de fenaco seront probablement proposés à partir de l’automne 2022. Ils seront disponibles uniquement après confirmation des réductions des émissions dans le cadre d’un monitoring réalisé par un organe de contrôle indépendant. Pour 2022, fenaco prévoit des certificats pour plusieurs milliers de tonnes d’équivalent CO2.

« Beaucoup d’entreprises agricoles de toute la Suisse utilisent déjà notre nouvel aliment fourrager minéral. »
Paul Steiner, Président de la Direction d’UFA

Les agricultrices et agriculteurs peuvent se fournir en fourrage UFA respectueux du climat sans frais supplémentaires, grâce aux prestations préalables financières de fenaco. La société coopérative agricole convertit la réduction des émissions obtenue grâce à l’utilisation de fourrage respectueux du climat en certificats et les vends ensuite sur le marché volontaire contre des certificats CO2. Les recettes sont destinées à couvrir les coûts supplémentaires pour la préparation naturelle Agolin ainsi que la certification. « Bien sûr, les entreprises agricoles peuvent faire certifier la réduction des émissions par elles-mêmes. Or les démarches sont fastidieuses », déclare Anita Schwegler, responsable Développement durable et Environnement chez fenaco. « C’est pourquoi, en tant que société coopérative, nous avons opté pour une prestation préalable financière pour les agricultrices et agriculteurs afin d’apporter une contribution immédiate à la protection du climat. »

Au premier trimestre 2022, la Technische Überwachungsverein (TÜV) a validé le processus de certification pour les certificats climatiques de fenaco avec le soutien d’une entreprise de conseil. Au cours de la procédure de validation, la documentation du projet a été étudiée en profondeur ; des entretiens ont de plus été menés avec plusieurs agriculteurs sur la bonne utilisation de cet aliment fourrager.

Si les certificats sont bien acceptés sur le marché, UFA prévoit d’enrichir d’autres aliments fourragers avec la préparation naturelle Agolin dans le cadre du programme de protection du climat USCF dès fin 2022.

« Nous avons opté pour une prestation préalable financière pour les agricultrices et agriculteurs afin d’apporter une contribution immédiate à la protection du climat. »
Anita Schwegler, Cheffe Développement durable et Environnement

Les agricultrices et agriculteurs ont le choix
Outre les certificats CO2 de fenaco, plusieurs options s’offrent aux agricultrices et agriculteurs dans la gestion de l’aliment fourrager respectueux du climat. Ils ont d’une part la possibilité d’acquérir eux-mêmes les certificats générés par fenaco, par exemple pour atteindre la neutralité carbone de leur entreprise agricole. D’autre part, ils peuvent acheter l’aliment fourrager UFA 296 Agolin au coût complet, dont les coûts supplémentaires pour la préparation naturelle Agolin, et faire certifier la réduction des émissions eux-mêmes ou la faire reconnaître par un autre programme de protection du climat.

Les certificats CO2 de fenaco en détail
Les certificats CO2 sont un instrument servant à compenser les émissions qui ne peuvent être évitées par d’autres mesures de réduction. Par exemple, LANDI Küssnacht, aujourd’hui neutre en carbone, a réduit ses émissions grâce à des mesures telles que des systèmes de réfrigération et de chauffage à meilleure efficacité énergétique, l’énergie photovoltaïque et un éclairage moderne à LED. Quant aux émissions restantes, la LANDI les compense à l’aide de certificats CO2. D’autres mesures de réduction des émissions sont prévues.

Par la distribution du fourrage minéral UFA 295 Biotine USCF à leurs vaches laitières, les agriculteurs et agricultrices se trouvent au début de la chaîne d’échange de compensation par des certificats CO2. La réduction de méthane ainsi réalisée dans le processus de digestion peut être chiffrée et transformée en certificats qu’il est ensuite possible de vendre ou d’acheter. En contrepartie des frais supplémentaires engendrés par la préparation naturelle, les entreprises agricoles cèdent à fenaco leurs droits d’échange de ces certificats. fenaco fait contrôler le projet et les réductions d’émissions atteintes par un organe indépendant sur la base d’un rapport de suivi produit chaque année ; elle vend ensuite les certificats à des acheteurs qui souhaitent compenser leurs propres émissions de CO2. Comme toute entreprise, les agricultrices et agriculteurs peuvent acheter des certificats pour assurer la neutralité carbone de leur entreprise agricole.

fenaco Newsletter
Vous ne voulez rien manquer de ce qui se passe au sein de fenaco ?
Oui, m'inscrire