Aller au contenu principal

Etre membre d’une LANDI

En tant que coopérateurs, les agriculteurs ne sont pas de simples clients mais aussi les copropriétaires de leur LANDI et donc de fenaco. Ils exercent ainsi une influence directe sur l’évolution de l’ensemble du groupe d’entreprises.

Etre membre d’une LANDI

Une grande partie des agriculteurs suisses actifs sont membres d’une coopérative agricole : les LANDI. Ils sont ainsi également copropriétaires indirects de fenaco société coopérative.

Les LANDI ont été formées il y a plus d’un siècle par des paysans suisses en tant qu’organisations d’entraide. Les arguments en faveur d’une affiliation à une LANDI – qui permet d’acquérir des parts de sa propre entreprise – sont toujours évidents aujourd’hui pour les agriculteurs : les coopératives sont nées de la propre initiative des agriculteurs, se sont développées au fil des décennies et ont acquis une grande expérience.

Les LANDI appartiennent à leurs membres. En tant que coopérateurs, les agricultrices et agriculteurs ne sont pas de simples clients mais aussi les copropriétaires de leur LANDI. Ils sont coresponsables du processus décisionnel et peuvent notamment participer aux assemblées générales qui ont lieu chaque année pour influencer directement l’évolution de leur entreprise. Grâce à une collaboration active dans les instances dirigeantes des LANDI, il est en outre possible d’accéder aux organes de direction de fenaco.

Les LANDI et fenaco société coopérative sont des partenaires fiables en ce qui concerne la commercialisation de produits agricoles et l’approvisionnement en moyens de production. Les agriculteurs veulent par conséquent favoriser la longévité et la solidité des LANDI et de fenaco puisqu’elles agissent dans leur intérêt.

Les bénéfices dégagés par les LANDI restent dans l’entreprise. Ils sont continuellement réinvestis en vue de fournir des prestations toujours plus nombreuses et avantageuses aux propriétaires de l’entreprise, c’est-à-dire aux paysans suisses.