fenaco
Bild
Actuel Notre profil Engagement Médias Travail et carrière

fenaco salue la demande concernant les aliments fourragers exempts d’huile de palme

01.06.2017

fenaco société coopérative est un des principaux fabricants suisses d’aliments pour animaux de rente. Elle achète et transforme diverses matières premières, notamment des graisses végétales et animales, qu’elle transforme en aliments composés. Les sous-produits issus de l’industrie alimentaire, par exemple les tourteaux produits dans le cadre de la fabrication d’huiles végétales alimentaires, représentent une part importante de ces graisses. La fabrication d’aliments composés nécessite également des graisses présentant des caractéristiques spécifiques en vue d’une production animale optimale.

Depuis 2013, pour produire ses aliments composés, fenaco achète et importe uniquement de l’huile de palme certifiée par le label de développement durable RSPO. Pour cela, fenaco coopérative s’est appuyé sur les prescriptions de l’organisation environnementale WWF, qui considère explicitement l’huile de palme certifiée RSPO comme une solution durable. Cette huile est jugée plus durable que d’autres graisses végétales comparables. L’huile de palme représente encore environ 8% du volume total des graisses d’origine animale et végétale importées pour la fabrication d’aliments composés.

fenaco société coopérative poursuit une stratégie claire en matière de développement durable, en particulier également pour l’acquisition et la transformation de matières premières. Dans le domaine d’activité Denrées alimentaires, fenaco renonce déjà totalement à l’huile de palme et recourt par exemple, à hauteur de 100%, à l’huile de colza HOLL suisse pour frire les pommes frites qu’elle produit.

Dans le domaine de l’alimentation animale, fenaco société coopérative étudie actuellement quelles sont les alternatives durables à l’huile de palme. Elle salue la demande de l’union suisse des paysans concernant les aliments fourragers exempts d’huile de palme. Mais fenaco société coopérative souligne que les alternatives durables basées sur la production indigène sont insuffisantes en termes de volume. Il faut par exemple savoir que l’industrie alimentaire absorbe toute la production indigène de colza suisse, sous forme d’huiles et de graisses.

« retour à la vue d'ensemble