fenaco
Bild

La qualité du grain jusqu’au pain

13.03.2012

Près de 20 000 agriculteurs livrent leurs céréales panifiables à un centre collecteur rattaché à une LANDI. Les céréales y sont triées et séchées si nécessaire, avant d’être stockées dans les règles de l’art jusqu’à leur commercialisation par le groupe de secteurs commerciaux céréales, oléagineux,
matières premières (GOF) de fenaco auprès des minoteries.

  • Conjointement avec l’Association des centres collecteurs
de céréales de Suisse (ACCCS), le secteur
commercial Céréales, oléagineux, matières premières
de fenaco (fenaco GOF) organise régulière ment
des formations à l’attention des centres collecteurs.
Cette année, le cours a abordé la thématique de la lutte contre les ravageurs et s’est
déroulé en Suisse orientale, sur le Plateau central et en Suisse romande. Conjointement avec l’Association des centres collecteurs de céréales de Suisse (ACCCS), le secteur commercial Céréales, oléagineux, matières premières de fenaco (fenaco GOF) organise régulière ment des formations à l’attention des centres collecteurs. Cette année, le cours a abordé la thématique de la lutte contre les ravageurs et s’est déroulé en Suisse orientale, sur le Plateau central et en Suisse romande.

Afin que le pain reste un aliment de base sain et de bonne qualité, tous les acteurs de la chaîne de valeur fournissent une contribution importante. Les agriculteurs, en tant que premier maillon de cette chaîne, produisent du blé panifiable avec soin et professionnalisme. Ils exploitent les terres imporen répondant aux prescriptions légales et en utilisant, de manière raisonnée et dans le respect de l’environnement, les agents de production comme les engrais de synthèse, les produits phytosanitaires ou les engrais de ferme. Ils respectent les clauses contractuelles de la marque Suisse Premium/Suisse Garantie ainsi que celles des autres labels. La rotation, le travail du sol et le choix variétal sont choisis de façon à minimiser le risque d’attaque par des fusarioses. Ce faisant, ils font tout leur possible pour passer les contrôles d’exploitations indépendants et périodiques sans problème.

Moyens de récolte et de transport contrôlés

Pour la récolte et son transport du champ aux centres collecteurs, en plus des producteurs euxmêmes, des agro-entrepreneurs sont de plus en plus nombreux à effectuer ces travaux. Les moissonneuses-batteuses doivent être bien entretenues alors que les remorques doivent être propres et sèches avant chaque chargement. En apposant sa signature sur le contrat de culture et les bulletins de prise en charge au centre collecteur, le producteur confirme avoir respecté toutes les précautions et les directives en matière d’hygiène jusqu’à la livraison.

Documentation pour tous les types de charges

Il est du devoir du centre collecteur de vérifier différents critères de qualité des céréales, de les trier et de les sécher si nécessaire afin de les rendre aptes au stockage et à la transformation. Pour les livraisons de blé de chaque agriculteur, on vérifie les différents critères énumérés dans le contrat de production. La marchandise n’est stockée qu’une fois que la déclaration est remplie exhaustivement et correctement, que le producteur est en possession des documents de réception nécessaires et que le blé a été taxé.

Durant son acheminement vers la cellule de stockage dans le silo, un échantillon représentatif de la céréale est prélevé automatiquement. Ce dernier est étiqueté et conservé durant au moins une année. Cet échantillonnage, en cas de réclamation de l’acheteur (p. ex. contamination avec des mycotoxines ou pesticides non autorisés), permet de remonter jusqu’au producteur d’origine, grâce à une procédure de traçabilité, et de lui en faire endosser la responsabilité si cela s’avère nécessaire.

Manuels et check-lists

Vu que le centre collecteur assure une fonction importante en matière d’assurance qualité et de traçabilité pour les céréales panifiables, le groupe de secteurs commerciaux Céréales, oléagineux et matières premières (fenaco GOF) a élaboré un fil conducteur spécifique pour un traitement sûr des céréales et oléagineux intitulé «Bonne pratique pour les centres collecteurs», BPCC en abrégé. Ce manuel reconnu par l’Office fédéral de l’agriculture traite de tous les processus importants – de la prise en charge des céréales et du séchage de la récolte au déchargement et au nettoyage des silos en passant par l’entreposage, le refroidissement du contenu des cellules et la prise d’échantillons. Grâce à des formations périodiques, les employés spécialisés sont rendus attentifs aux nouvelles exigences ou tendances. Tous les centres collecteurs du groupe fenaco-LANDI passent régulièrement des audits, aussi bien internes que par des organismes externes indépendants. A travers ces derniers, on vérifie notamment si les exigences en matière d’hygiène sont respectées et si l’entretien des machines, la lutte contre les ravageurs, la documentation et la traçabilité ainsi que la marchandise entreposée sont en ordre.

Innovation et compétence

En tant que responsable de la commercialisation des céréales panifiables indigènes des centres collecteurs Maxi, fenaco GOF dispose d’un système d’assurance qualité selon ISO EN 9001:2008 et ISO 22000:2005 (sécurité des denrées alimentaires). En se basant sur les 12 étapes HACCP du «codex alimentarius», tous les groupes de produits et activités sont périodiquement vérifiés par une équipe HACCP compétente. Ainsi, l’ensemble des activités des centres collecteurs, des gestionnaires de stocks et de transport est pris en compte.

La gestion réussie de l’ensemble de la chaîne de valeur en faveur du client est judicieuse au vu de la mise en réseau et de la rapidité accrues dans l’évolution du marché. La vérification de toutes les mesures intervient via un contrôle régulier et exhaustif (monitoring) de tous les groupes de produits. Cela permet d’assumer les responsabilités inhérentes à la sécurité du produit, de contrôler les fournisseurs quant aux exigences envers les produits et les contrats afin d’avoir une influence préventive sur la qualité des matières premières.

Par ailleurs, fenaco GOF fait activement profiter de son savoir-faire au sein du groupe «sécurité alimentaire» de l’interprofession Swiss Granum. Ce dernier informe périodiquement tous les acteurs de la chaîne de valeur des céréales panifiables sur la situation concernant les mycotoxines dans les récoltes de céréales.

Concept mycotoxines

Depuis de nombreuses années déjà, fenaco GOF fournit de grands efforts interdisciplinaires afin d’éviter les fusarioses et les mycotoxines dans les céréales. En plus d’importantes pertes de récolte et de qualité, les fusarioses chargent les céréales en métabolites toxiques (mycotoxines) qui mettent en danger la santé de l’homme et de l’animal. A travers différentes mesures dans les champs et dans les centres collecteurs, il est possible de diminuer les attaques et même de les empêcher. Des contrôles systématiques sévères des lots indigènes et importés assurent la sécurité des céréales panifiables.

Auteur

Fortunal Schmid est membre de la direction du secteur commercial Céréales, oléagineux et matière premières (GOF) et responsable de l’assurance qualité.

« retour à la vue d'ensemble

Pour une agriculture suisse productive